• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"Les Z'Amours" : l'émouvant message d'adieu de Jean-Luc Reichmann après la diffusion du dernier épisode

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Une page se tourne pour la télévision française. Le samedi 21 août 2021, le dernier épisode des Z'Amours a été diffusé sur France 2, vingt-six ans après son arrivée sur nos écrans. Jean-Luc Reichmann, qui a été aux commandes du jeu télévisé, a posté un message d'adieu au programme sur son compte Instagram le jour-même, et a rendu hommage aux confrères qui ont tenu le même rôle que lui. "Cher Bruno [Guillon, NDLR], cher Tex, très chères équipes des Z’Amours. C’est en 1995 qu’a débuté cette merveilleuse histoire qui se termine aujourd’hui. Merci merci merci à tous et surtout un énorme BRAVOOOO pour ce magnifique parcours", a écrit l'animateur des 12 coups de midi, en légende d'un montage où l'on voit les trois hommes qui ont présenté l'émission. À la suite du texte, les comptes du programme et de Bruno Guillon sont inscrits.

Bruno Guillon, qui a présenté Les Z'Amours pendant ses deux dernières années de diffusion, a lui aussi dit au revoir au programme, face caméra à la fin de celui-ci. Par le biais de messages écrits sur des pancartes, sur lesquelles les réponses des participants sont habituellement notées, l'animateur visiblement ému a confié : "Voilà… c’était la dernière des Z’amours… J’ai pas les mots… au nom de toutes les équipes… qui ont travaillé pour vous distraire… depuis 1995… merci !.. Et surtout… aimez-vous !"

Tex, le prédécesseur de ce dernier, licencié en 2018 après avoir prononcé une blague sur les violences conjugales dans une émission de C8, s'est montré moins positif. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles