La Zarra : "Je ne m’attendais pas à autant d’amour à l’Eurovision 2023"

Comment se passent ces premiers jours à Liverpool ?

L’ambiance est électrique ! Je ne m’attendais pas à autant d’amour ! Je trouve que c’est important pour les artistes car quand on monte sur scène, on se sent vraiment moins seuls ! On sent que le public nous supporte et ce n’est pas malsain. Les spectateurs ne se disent pas : « Est-ce qu’elle va mal chanter ? Est-ce qu’elle va tomber ? ». Ils sont là pour nous soutenir et je trouve ça très beau.

Ressentir tout cet amour fait du bien après la récente polémique vous entourant et les critiques reçues ?

Je viens du Canada, on n’a pas la même mentalité. J'étais déjà très surprise de voir qu’on peut prendre des miettes pour faire un papier stupide et qu'on aille parler à des gens qui ont été renvoyés ou peu importe. Je trouve ça un peu… Et la réaction que ça a provoqué... Des gens sont sortis de leur grotte, comme des cancrelats. Il y a eu des racistes… J’ai reçu des messages de mort, des choses comme : « On va te tirer par les fesses et te faire monter sur scène ma petite Marocaine ». Ça oui, c’était un peu pénible. Mais à la fin de la journée, je me dis : « moi je vais chanter sur une belle scène et voilà, bye-bye (en s'adressant aux détracteurs, ndlr) » !

L'exigence est-elle moins tolérée quand il s'agit d'une femme plutôt qu'un homme ?

C’est ça, il y avait beaucoup ce truc de diva. On a essayé de me mettre cette étiquette, je ne sais même pas ce qu’elle veut dire. C'est facile de transformer un personnage de manière très négative quand on est en train de faire que...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi