Zika, dengue, fièvre jaune : la solution efficace contre les moustiques qui propagent ces maladies

·1 min de lecture

Dengue, zika, chikungunya, fièvre jaune… Ces maladies ont un point commun : elles sont transmises par les moustiques. Pour limiter les risques de piqûres et donc de potentielle contamination, il existe différentes parades telles que le port de vêtements couvrants ou encore l’utilisation d’insecticide.

Une entreprise américaine a mis au point une technique révolutionnaire pour se protéger au mieux de ces insectes : des lâchers de moustiques génétiquement modifiés. Mais de quoi s’agit-il exactement ?

Les moustiques relâchés par l’entreprise Oxitec sont des mâles Aedes aegypti porteurs d’un gène mortel pour leur progéniture femelle, car ce sont elles qui piquent les humains. L’objectif est donc que les moustiques mâles transmettent ce gène afin que les larves femelles ne survivent pas. Les larves mâles, quant à elles, continuent de transmettre le gène à leur propre progéniture, ce qui, à terme, "entraîne une réduction de la population", peut-on lire sur le site de la société.

L'expérience se déroule depuis le mois d’avril 2021 dans les Florida Keys, un archipel américain. Au total, près de cinq millions de moustiques ont été relâchés. Les premiers résultats de l’essai mené par Oxytec ont été dévoilés le 6 avril dernier lors d’un webinaire et ont été relayés par la revue scientifique Nature.

Les chercheurs ont recueilli plus de 22.000 œufs et ont observé leur éclosion en laboratoire. Ils se sont aperçu que toutes les femelles porteuses du gène mortel n’avaient pas survécu jusqu’à l’âge (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles