Zona : les premiers symptômes qui doivent alerter

undefined undefined

Le zona (ou herpès zoster) est une maladie infectieuse qui se caractérise par une éruption cutanée douloureuse. Elle est causée par la réactivation du virus varicelle-zona, qui appartient à la famille des herpèsvirus. Elle survient donc chez une personne qui a déjà eu la varicelle, le plus souvent dans l’enfance.

Après la guérison de la varicelle, le virus ne disparaît pas complètement : il reste inactivé au niveau des racines nerveuses. “Des années plus tard, il peut se réactiver et entraîner l'apparition d'un zona”, explique le site de l’Assurance maladie. Concrètement, “le virus se multiplie au niveau d'un ganglion nerveux et longe les fibres nerveuses pour provoquer une éruption douloureuse cutanée ou muqueuse sur le territoire innervé par ces fibres”.

Souvent, la cause de cette réactivation est inconnue. On sait toutefois que celle-ci peut survenir à une période où le système immunitaire est affaibli, par exemple en raison de :

Le zona a tendance à apparaître en premier lieu sur la partie du corps où la varicelle avait été le plus intense. Dans la moitié des cas, il s’agit du thorax - on parle de zona intercostal. La maladie peut également toucher la région dorso-lombaire, l’abdomen, les organes génitaux, le cou et le visage.

Durant les deux ou trois jours qui précèdent l’apparition du zona, la plupart des patients ressentent une douleur, des picotements ou des démangeaisons de la peau, sur un côté du corps. Des ganglions peuvent être palpables sous l’aisselle, de ce même (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite