Le zoom de Fatou N'Diaye (Black Beauty Bag) sur les amazones du film "The Woman King"

Sony
Sony

Lorsqu'on nous parle des amazones, on pense de suite à celles issues de la mythologie grecque, mais
également à la super-héroïne Wonder Woman au cinéma.

Si je vous disais que les amazones ont réellement existé, et qu'elles furent des femmes sacrées, emblématiques, et connues dans toute l'Afrique et hors de celle-ci pour avoir combattu des ennemis, colonisateurs et esclavagistes les plus redoutables ? Ces amazones étaient celles du royaume Dahomey, l'actuel Bénin. On les appelait les Agojié, une troupe de femmes d'élite formées pour défendre leur roi et royaume.

Le blockbuster The Woman King, en salle ce 28 septembre et dont Terrafemina est partenaire, nous offre l'occasion de découvrir qui étaient ces guerrières historiques du 16e au 19e siècles.

Cette super production hollywoodienne s'inspire de véritables événements qui ont eu lieu au 19e siècle dans le royaume du Dahomey, l'actuelle partie sud du Bénin. The Woman King retrace l'histoire extraordinaire et l'épopée des guerrières "Agojié".

Cette unité entièrement féminine, dirigée par la générale Nanisca (interprétée par l'actrice oscarisée Viola Davis) avait pour mission de protéger le royaume de Dahomey et son roi Ghézo Gbèhanzin, contre le royaume Oyo, leur rival, mais aussi contre les esclavagistes portugais venus conquérir le royaume et le peuple du Dahomey, afin de s'emparer de celui-ci et les réduire en esclavage.

Qui étaient les...

Lire la suite


À lire aussi

Des Amazones aux Suffragettes, les origines insoupçonnées de Wonder Woman
Pourquoi on fonce voir "Woman at War", le film écolo-féministe de l'été
3 films militants et émouvants à découvrir au festival LGBTQI+ Chéries-Chéris