Zoom sur la salicorne, la plante qui donne du peps aux recettes

Tout savoir sur la salicorne

Haricot de mer, passe-pierre, corne salée, cornichon de mer… Connue sous de multiples appellations, la Salicornia, ou salicorne en français, fait partie de ces plantes marines dont les grands chefs raffolent. Il faut dire que la salicorne présente de sérieux atouts… gustatifs ! Avec ses notes salines subtilement acidulées et sa texture ultra croquante, la plante herbacée comestible rehausse à merveille poissons et fruits de mer. Très présente sur le littoral atlantique, elle pousse les pieds dans l’eau, où elle est justement cultivée et récoltée de mai à août. C’est donc durant cette période que vous trouverez de la salicorne fraîche chez votre poissonnier ou dans les rayons marée de certains supermarchés. Mais vous pourrez vous en procurer toute l’année en version confite dans le vinaigre : idéal pour remplacer les traditionnels cornichons !

⋙ Gare aux excès d’iode si vous mangez des algues !

Une plante aux multiples vertus

⋙ Wakame, laitue de mer... Ces algues qui nous font du bien

Comme de nombreux produits de la mer, la salicorne est particulièrement riche en sels minéraux et en oligo-éléments (calcium, magnésium, sélénium…). Mais ce que l’on sait moins, en revanche, c’est qu’elle contient également de nombreuses vitamines. Sa forte teneur en vitamine A, notamment, en fait un excellent anti-infectieux et un puissant antioxydant. Sur le plan nutritionnel, rien à redire non plus, puisque la salicorne est très peu calorique. Bref, elle est parfaite pour "pimper" un peu votre assiette si vous êtes au régime, sans risquer, pour autant, de faire un écart !

⋙ La salicorne : un légume minceur qui change !

Comment cuisiner la salicorne crue ?

Si vous souhaitez consommer votre salicorne crue, assurez-vous de sa fraîcheur en choisissant des tiges bien vertes, charnues et surtout très fermes. Il est également conseillé de la consommer de cette manière plutôt en début de saison, car la plante acquiert davantage d’amertume au fil de la récolte. Pour la déguster

(...) Cliquez ici pour voir la suite