Publicité

À cet âge-là, être célibataire présente de nombreux avantages

Si une pression sociale s’exerce sur les personnes célibataires, il existe un âge d’or du célibat. Deux chercheuses hollandaises lèvent le voile sur les bienfaits que procure la vie en solo, à une certaine période de la vie…

« Alors, toujours solo ? », « Tu ne vas tout de même pas finir vieille fille ? », « Et le bébé, c’est pour quand ? »… À l’approche de la trentaine, le poids des injonctions sociales pèse de plus en plus lourd sur les épaules des femmes. Les personnes célibataires sont souvent stigmatisées et réduites à leur situation amoureuse, subissant des remarques indélicates et blessantes de la part de leurs proches. De quoi générer des émotions négatives, telles que de la honte, de la frustration ou encore de l’anxiété. Pourtant, le célibat regorge de bienfaits insoupçonnés…

Une étude menée par deux chercheuses hollandaises, et publiée dans le « Journal of Marriage and Family » le 16 novembre dernier, met en lumière l’impact du célibat et des ruptures amoureuses sur la qualité de vie des jeunes adultes. « Plusieurs études ont montré que les jeunes célibataires considèrent leur situation comme une occasion de se concentrer sur leur développement personnel, avec la constitution d’un groupe d’amis, le fait de s’investir dans ses études ou dans sa carrière professionnelle, ou encore l’apprentissage de la vie par soi-même », souligne Lonneke van den Berg, autrice de l’étude et chercheuse à l'Institut démographique interdisciplinaire des Pays-Bas, citée par « PsyPost ». Qu’en est-il à la vingtaine, et sur le long terme ? Les expertes se sont penchées sur cette question.

Lire aussi >>

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi