Publicité

À Rennes, une place portera le nom de Fidan Dogan, militante kurde assassinée

Selon le média « Roj info », la mairie de Rennes a décidé de rebaptiser onze rues de la ville avec des noms de femmes. Parmi elles, Fidan Dogan, militante kurde assassinée il y a dix ans.

Seulement 6% des rues de l’hexagone portent un nom de femmes. Pour y remédier, la ville de Rennes a décidé de renommer onze lieux publics de la ville bretonne au féminin.

Entre autres, Fidan Dogan donnera son nom à une place de la ville. Cette militante Kurde avait été tuée à Paris le 9 janvier 2013 par un espion turc. En mai dernier, plusieurs associations avaient demandé à la ville de Rennes de rebaptiser une rue ou une place de la ville en l’honneur de la militante qui avait notamment travaillé pour la municipalité.

Une attache avec la ville bretonne

« L’une des trois militantes kurdes assassinées à Paris il y a 10 ans, Fidan Doğan, était une militante éminente et respectée de la cause kurde et de la lutte des femmes. Elle a également été une représentante politique de la communauté kurde et de la lutte des femmes en France et en Europe. Et elle a travaillé avec la municipalité de Rennes. Elle a marqué le peuple kurde de Rennes et notre ville », a justifié l’un des membres du conseil municipal, selon les informations du médias « Roj info » qui relate l’actualité du Kurdistan.

Élevée en France, la jeune femme s’était engagée rapidement pour la cause kurde et était connue sous le nom de « Rojbîn ». En 2002 elle devenait représentante du Congrès national du Kurdistan en France, avant d’être assassinée comme deux autres militantes neuf ans plus tard.

Pour le moment, nous ne connaissons pas les dix...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi