Publicité

Échinococcose : quels sont les symptômes de cette maladie transmise par les ténias ?

Entre 10 et 15 ans : telle est la période d’incubation moyenne des larves de vers responsables de l’échinococcose. Cette maladie rare affecte 30 personnes par an en France, selon les données du ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire. L’augmentation du volume du foie, ou hépatomégalie, figure parmi les premiers symptômes observés.

Il existe en réalité deux types d’échinococcose humaine :

Chez les patients atteints d’échinococcose alvéolaire, les examens d’imagerie révèlent une augmentation du volume du foie, parfois considérable. Cette hépatomégalie est due aux métastases larvaires. Les ténias se sont multipliés. Ils ont parfois colonisé d’autres organes proches du foie, comme la rate. Lorsque les lésions hépatiques ressemblent davantage à des kystes, il s’agit de l’autre forme de la maladie : l’échinococcose kystique. Plusieurs kystes hépatiques apparaissent à différents endroits du foie.

Les lésions au niveau du foie entraînent des troubles digestifs tels que des maux de ventre, des nausées et des vomissements. Les nausées et les vomissements sont plus fréquents en cas d’échinococcose kystique. On parle d’insuffisance hépatique lorsque la fonction hépatocellulaire est fortement altérée. Les cellules du foie ne remplissent plus bien leurs fonctions. Cette altération entraîne une cascade d’autres signes cliniques plus ou moins visibles, notamment :

Il arrive parfois que les larves quittent la région du foie. Elles migrent par le sang vers d’autres organes, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite