Publicité

Des écoles incendiées à cause d'un guide d'éducation sexuelle : en quoi consiste ce cours au cœur d'une vive polémique en Belgique ?

Polémique dans les écoles de Wallonie et de Bruxelles. Un décret concernant un programme de cours bien particulier a été adopté en Belgique francophone, obligeant les élèves de sixième et de seconde à assister à des séances d'éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle (Evras). Depuis, un mouvement contre ce guide de 300 pages rédigé en écriture inclusive a vu le jour. Il est notamment question d'amour et de plaisir sexuel, d'inclusivité et respect mutuel, de puberté et de transidentité, de grossesse, de masturbation et de consentement, ou encore de maladies sexuellement transmissibles, d'avortement et de droits des personnes LGBTQIA+. Comme le rapporte Le Figaro lundi 18 septembre 2023, quelque 1.500 personnes se sont rassemblées la veille près de la Gare centrale de Bruxelles afin de manifester leur opposition à cette initiative, avec des pancartes sur lesquelles était écrit : "Ne touchez pas à nos enfants", "Nos enfants sont innocents". D'après la chaîne de télévision belge RTBF, la manifestation a notamment réuni des membres de la communauté musulmane, mais aussi des catholiques ainsi que l'association de protection de l'enfance Innocence en danger. Plus grave encore, cinq écoles de la région de Charleroi ont été visées par des incendies depuis le début des oppositions.

Que contient concrètement ce programme de séances ? 110.000 élèves sont concernés par l'enseignement obligatoire en Wallonie et à Bruxelles. Auparavant optionnelles, ces sessions de deux heures d'éducation (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite