Publicité

Éducation : les parents "défaillants" pourraient bientôt être sanctionnés par l’État

Dimanche 10 décembre 2023, à l’occasion d’une interview accordée à La Tribune Dimanche, Aurore Bergé, ministre chargée des Solidarités et des Familles, a dévoilé une mesure qui pourrait bientôt s’appliquer aux parents dits "défaillants". Un terme de prime abord assez flou, que la femme politique a tenu à expliciter. "Je pars d'un constat : les parents ne peuvent pas être les oubliés de nos politiques publiques. Nous avons besoin d'eux, nous devons faire avec eux. Et c'est sur eux que je veux m'appuyer [...]", explique-t-elle en préambule. Rappelant les récentes émeutes consécutives à la mort de Nahel, en juin 2023, elle souhaite s’adresser à "ces mères de famille sortant dans la rue, le soir, pour récupérer leurs enfants et les remettre dans le droit chemin". De cette crise, sont ressortis des chiffres alarmants, selon lesquels "30 % des émeutiers étaient des mineurs et que 60 % d'entre eux ont grandi dans des familles dites monoparentales", constate encore Aurore Bergé. Représentant près de 25 % des foyers, ce modèle familial serait un catalyseur de ces difficultés d’encadrement. "Ça signifie quoi être des parents ? Et où est le second parent, souvent le père ? Les pères ne peuvent pas se résumer à une pension alimentaire ! La société a fini par s'accommoder du fait que les femmes assument seules certaines missions auprès des enfants [...] On ne quitte pas ses enfants", dénonce-t-elle. Un abandon de ses responsabilités parentales qui semble donc au cœur de la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite