Des élèves de divers établissements scolaires évacués en urgence après des menaces d’attentat

Federico Pestellini / Panoramic / Bestimage

La rentrée scolaire a été perturbée dans une vingtaine d'établissements scolaires lundi 2 et mardi 3 janvier 2023. Ce jour-là, certains collèges et lycées français ont dû être évacués à cause de menaces d’attentat à la bombe ou à l’explosif, qui ont été envoyées sur les espaces numériques de travail (ENT) des écoles en question, comme l'a rapporté l'AFP le jour même. Par exemple, la gendarmerie a fait évacuer la totalité des 800 élèves présents au sein du collège Saint-Joseph de Tinténiac, situé dans le département de l'Ille-et-Vilaine. D'après certaines sources policières, les messages de menaces ont été envoyés sur les comptes ENT d’élèves. Pour information, l’ENT est un portail internet destiné à relier les parents avec les enseignants, ainsi que les élèves. Il sert notamment à communiquer et à échanger des informations sur la vie des collèges et des lycées en France. Suite à ces menaces, plusieurs "levées de doutes" ont été effectuées dans certains établissements scolaires situés Seine-et-Marne, mais aussi à Marseille [Bouches-du-Rhône], à Rillieux-la-Pape [Rhône], ou bien encore à La Madeleine [Nord].

Ce fut notamment le cas pour le lycée Rostand de Caen [Calvados]. Au final cet établissement n'a pas été évacué, et les cours n'ont pas été suspendus. "Aucune menace n’a été proférée à l’encontre de ce lycée en particulier, pas plus que sur l’ENT dans l’académie de Normandie. Selon nos informations, ces menaces à l’encontre de la vingtaine d’établissements scolaires en France (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite