Publicité

Élongation musculaire : comment reconnaître les symptômes pour mieux la traiter

Première chose à savoir : les muscles qui composent notre corps sont faits pour se contracter, c'est-à-dire pour se raccourcir, lors de l'effort physique. " Nos muscles s'étirent très peu ", précise le Dr. Marc Perez, médecin du sport et ostéopathe. Lorsque l'on étire un muscle au-delà de ses limites physiologiques, certaines fibres musculaires se rompent : on parle alors d'élongation.

L'élongation musculaire est une pathologie que l'on observe plutôt chez les sportifs. " Tous les sports sont susceptibles d'entraîner une élongation, en particulier lorsque les sportifs " qui forcent " au-delà de leurs capacités " note le Dr. Perez.

L'élongation musculaire apparaît plutôt au niveau des muscles des membres supérieurs et inférieurs – comprendre : les jambes et les bras. " C'est, par exemple, très rare au visage " ajoute le spécialiste.

Le principal symptôme de l'élongation musculaire, c'est la douleur. " Celle-ci apparaît lors du mouvement (elle ne se manifeste donc pas au repos), elle est assez localisée (c'est un " point " ou une petite zone) et est semblable à celle que l'on pourrait ressentir après un coup de poing " explique le Dr. Marc Perez.

À la douleur peuvent s'ajouter un hématome (car, en se déchirant, les fibres musculaires peuvent saigner, ce qui entraîne l'apparition d'un " bleu "), un œdème (c'est-à-dire : un gonflement de la zone atteinte), une contracture (le muscle est dur au toucher). Il n'y a habituellement ni rougeur ni chaleur de la zone.

" Si vous souffrez d'une (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite