Publicité

Épilation : voici la période durant laquelle il ne faut pas s’épiler pour éviter les douleurs

Épilation au laser, cire, rasoir, crème dépilatoire… Tous les moyens sont bons pour se débarrasser des poils. Certaines préfèrent prendre rendez-vous chez une professionnelle tandis que d’autres réalisent l’épilation de leurs jambes, de leur maillot, de leur menton ou de leurs aisselles depuis chez elles. Pour éviter d’agresser votre peau, il advient d’adopter les bons gestes avant et pendant le processus d'épilation. Même si vous prenez toutes les précautions possible pour préparer votre peau à ce type de pratique, il n'est pas impossible que certaines zones de votre corps résistent moins bien à la douleur que d'autres. Aussi subjective soit-elle, la douleur lors de l'épilation se veut néanmoins plus intense non seulement sur certaines zones mais aussi lors de la période menstruelle, et ça pour diverses raisons.

En temps normal, la douleur de l'épilation nous fait sourciller mais pendant les règles celle-ci se démultiplie, chose que vous avez déjà, oui ou non, remarquée. En effet, "la sensibilité de la peau est plus accrue au moment des règles en raison de la fluctuation des hormones" notamment au début de cycle peut-on lire sur le site officiel de la Clinique parisienne. En effet, "le taux d'œstrogène et de testostérone varie et influence ainsi la physiologie de votre peau". Aussi, l'"épilation à la cire ou à l'aide d'un épilateur électrique est déconseillée" pour éviter une stimulation trop importante de votre épiderme et donc d'engendrer des "sensations trop désagréables voire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite