Cet été, faites attention à cette fraude qui sévit sur les marchés

Vacanciers, faites attention à ne pas vous faire arnaquer ! Pour vous, vacances riment avec passage obligé par le marché pour acheter de bons fruits cultivés par des petits producteurs locaux ? Et si l'on vous disait que vos bonnes tomates "du champ à l'assiette" "origine France" et "cultivées à 3km" viennent de beaucoup plus loin ?Enquête.

Sur l’autoroute des vacances, c’était sans doute un jour de chance… Pour Michel Fugain, il s’agit d’une histoire d’amour qui débute par le plus grand des hasards. Pour nous, nous sommes de sacrés veinards si l’on tombe sur un petit producteur qui vend ses abricots sur le bord de la départementale. Chacun sa définition de la chance. Chance… ou arnaque ? Et si ces petits abricots récoltés à seulement 3 km d’ici venaient en fait du Maroc ou d’Espagne ? C’est une fraude qui existe, et ça s’appelle la francisation. Non, ce n’est pas un projet de loi d’Eric Zemmour. On vous explique.

7 procès en justice pour francisation de fruits et légumes

Le 2 août, on apprenait que 7 procédures devaient être ouvertes pour francisation de fruits et légumes. Sur la carte d’identité de ces produits, une origine : “made in France”. Du moins, sur le papier. Car dans les faits, c’est une autre affaire. Incapables de justifier cette origine lors d’un contrôle de la répression des fraudes, ils ont abandonné leur marchandise sur ce marché de producteurs du 14e arrondissement de Marseille. Habituellement, les factures, l’étiquetage et la qualité des produits...

Cliquez ici pour voir la suite


À lire aussi :

Si vous avez acheté ce produit chez Leclerc, faites attention !
Faites le plein de fibres, c'est bon pour la santé !
Tu ne fais vraiment pas attention à ce que tu manges si tu ne peux pas répondre à ces 10 questions !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles