Publicité

Qui était Maryse Condé, cette grande écrivaine guadeloupéenne ?

Maryse Condé, journaliste, professeure de littérature et romancière antillaise, s’est éteinte ce mardi 2 avril à l’âge de 90 ans.

Elle est l’autrice de plus de 70 ouvrages

« Le roman, c’est un peu la robe que façonne la vie », écrivait Maryse Condé. Cette autrice prolifique, née à Pointe-à-Pitre en 1937, embrassait un large éventail de genres, de la pièce de théâtre aux essais, en passant par la fiction et les livres pour enfants. L’autrice guadeloupéenne s’est distinguée par son militantisme en faveur de la mémoire et de l'anticolonialisme, et ses écrits, à la fois engagés et intimes, ont été profondément influencés par son vécu et ses luttes.

À lire aussi :  Les coups de cœur de la rédac : les livres qu’on a adorés en mars 2024  

Elle a reçu la Légion d’honneur en 2014

Au cours de sa carrière, Maryse Condé a été honorée de nombreuses distinctions. En 2001, elle a été élevée au rang de Commandeur de l'ordre des Arts et des Lettres, puis en 2007, elle a été nommée Commandeur de l'ordre national du Mérite. En 2014, elle a été faite grand officier de l’ordre national de la Légion d’honneur. Son œuvre la plus célèbre, « Ségou » (1984), une fresque historique sur le Mali, a été récompensée en 2018 par le prix de littérature de la Nouvelle Académie.

  

Ses plus grands combats

Figure emblématique de la justice sociale, Maryse Condé défendait avec vigueur « la fierté d’être noire ». Militante de la mémoire et engagée dans des luttes pour l'indépendance, elle a vécu en Afrique et a milité pour la libération de son île...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi