États-Unis : la mortalité maternelle est au plus haut, les femmes noires parmi les plus touchées

©Ponomariova_Maria/iStock

La mortalité maternelle était en forte hausse en 2021, selon un rapport publié ce jeudi 16 mars. Un record depuis le milieu des années 1960.

Le taux de mortalité maternelle a explosé aux États-Unis en 2021. Les données publiées ce jeudi 16 mars 2023 lèvent également le voile sur des inégalités raciales. En effet, les femmes noires ont plus de deux fois plus de risques de mourir que les femmes blanches.

La mortalité maternelle est définie par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) comme un décès survenu au cours de la grossesse ou bien dans les 42 jours suivants, pour une cause liée ou aggravée par cette grossesse ou sa prise en charge. Au cours de la deuxième année marquée par la pandémie de Covid-19, 1 205 femmes sont décédées aux États-Unis, contre 861 en 2020 et 754 en 2019, selon un rapport du Centre national des statistiques de santé (NCHS).

Le taux de mortalité maternelle s'est par conséquent établi à 32,9 décès pour 100 000 naissances en 2021, contre 23,8 pour 100 000 naissances en 2020 et 20,1 en 2019. « Le pays le plus puissant au monde ne devrait pas accepter cette réalité, c'est une situation de crise », a souligné la porte-parole de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre. La dernière fois que le taux de mortalité maternelle américain était aussi haut remonte officiellement au milieu des années 1960 – même si une nouvelle méthodologie est utilisée depuis 2018. Il s'agit par ailleurs du pire taux parmi les pays industrialisés. La mortalité maternelle a en effet globalement reculé dans le monde au 20e siècle grâce aux avancées médicales. Mais...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi