Publicité

Une étude montre que plus de 90 % des femmes qui tentent d’avoir un bébé manquent de ces 5 nutriments essentiels

Sur le plan nutritionnel, une grossesse se prépare avant même d’être enceinte et à ce titre, une étude révèle que la plupart des femmes vivant dans des pays à revenu élevé ne consomment pas les vitamines essentielles dont elles ont besoin. Ses auteurs évoquent notamment des risques de carences pour cinq d’entre elles précisément.

Les femmes ont des besoins nutritionnels distincts tout au long de leur vie mais en particulier avant et pendant la grossesse. Dans le premier cas parce qu’elles ont besoin d’un régime alimentaire nutritif pour constituer des réserves suffisantes pour la grossesse et dans le second car les besoins nutritionnels augmentent pendant cette période. Les respecter s’avère donc essentiel pour la santé des femmes et celle de leur enfant, et ce dès le ventre de sa mère et durant toute la petite enfance. Mais à ce sujet, l’UNICEF déplore le fait que « l’état nutritionnel des femmes est inacceptablement mauvais dans de nombreuses régions du monde. Beaucoup trop de femmes, en particulier les adolescentes et celles qui sont à risque sur le plan nutritionnel, ne reçoivent pas les services dont elles ont besoin pour être en bonne santé et donner à leur bébé les meilleures chances de survivre, de grandir et de se développer. » Une étude menée par des chercheurs de l’Université de Southampton affirme que cette problématique concerne également les femmes provenant de pays à revenu élevé, mais pour une autre raison : le régime alimentaire occidental.

Publiée dans la revue PLOS Medicine, celle-ci révèle en effet que plus de 90 % des femmes qui tentent d'avoir un bébé peuvent avoir des niveaux faibles ou faibles de vitamines essentielles à une grossesse saine. Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont évalué 1 729 femmes...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi