10 bonnes raisons de passer le réveillon seul

Vous n’avez aucune envie d’assister à une Nième réunion de famille ? Vous avez la grippe ? Vous êtes fraîchement divorcée et les enfants passent Noël avec leur père ? Vous n’aimez pas faire la fête sur commande ? Réjouissez-vous, voici 10 bonnes raisons de passer le réveillon seule.

1/ Pour la conversation

Vous éviterez les conversations où l’on déplore la perte des saisons, le prix de l’immobilier et Nicolas Sarkozy. Mieux, vous éviterez les questions indiscrètes et redondantes posées par votre mère (qui connaît parfaitement les réponses, d’ailleurs) « Tu es toujours au chômage ? Tu n’as toujours pas de fiancé ? Tu vis toujours ce petit appartement sombre en périphérie de la ville ? » Au moins, seule avec vous-même, personne ne vous obligera à répondre.

2/ Pour le non-régime       

Vous n’aurez pas à vous soumettre au « petit régime d’après-fête », pas plus qu’à subir le « mais si, tiens, reprends de la dinde trop cuite, tu n’en as pris que sept fois, tu as des problèmes en ce moment ? ». Seule, vous êtes la chef et vous composez votre menu. Si vous avez envie d’une salade verte, d’un bouillon de poule, d’une tartine de ketchup ou d’un best-of Big Mac, libre à vous.

3/ Pour les économies

Parce que le réveillon de Noël avec petits-cousins, neveux, oncles et tantes… pour peu que vous ayez une famille nombreuse ou recomposée, vous pouvez dépenser le PIB du Honduras en cadeaux de Noël – qui pour la moitié d’entre eux se retrouveront aux enchères sur Internet le lendemain matin. Absente de la fête de famille, vous n’avez qu’à vous fendre d’une petite carte collective à 1 euro 50 à La Poste ou, mieux, d’une carte virtuelle envoyée par mail.

4/ Pour la peau

Vous aurez le teint frais. En passant le réveillon de Noël, ou mieux, le réveillon du nouvel an seul, vous vous épargnez le décompte pré-minuit « 4…3…2…1… bonne année… » et pouvez aller vous coucher à 22 heures tranquillement (en ayant pris soin d’éteindre votre portable pour vous éviter les SMS en rafale vers une heure du matin)

4/ Pour le petit matin

Vous pourrez profiter d’une matinée agréable pendant que les autres cuvent. Une promenade dans les rues de Paris, autour de Notre-Dame de la Garde à Marseille ou dans toute autre ville de France un 1er janvier vers 9 heures du matin vous donnera l’agréable sensation que la ville a été privatisée pour vous. 

5/ Pour l’anticonformisme

A vous la panoplie de rebelle WTF, d’artiste maudite, d’anti-société de consommation. Imaginez au travail, avec vos collègues : « Le réveillon ? Ah, mais toi tu fêtes encore le réveillon ? C’est d’un ringard, ma pauvre… Non, moi je suis en rupture avec les codes de cette société qui n’est qu’un déni d’existentialisme. » Vous pouvez aussi détourner la conversation sur vos prochaines vacances humanitaires pendant lesquelles vous allez construire bénévolement un puits pour des enfants au Mali.

6/ Pour le mystère

Comme personne ne vous a vue le soir du réveillon, tout le monde se demande ce que vous avez fait. Profitez-en pour construire votre aura de fille mystérieuse et glam’. Vous pouvez prendre exemple sur la chanteuse Carmen Maria Vega qui explique dans La Menteuse comment elle s’invente une vie, par exemple : « Le 31 ? Ne le répète pas, mais j’étais à Dubaï avec Tony Parker… mais c’est juste un ami, on était au collège ensemble. Tu vois sa chanson Premier love ? Je lui ai inspirée » ou « J’ai passé Noël à Vegas, je donnais un petit concert, mais je n’aime pas m’en vanter… j’ai peur que les gens m’aiment pour mon argent et ma gloire US. »

7/ Pour la lecture

Vous aurez enfin un long moment à consacrer aux livres, parce que toute l’année, dans le métro entre les arrêts pour incidents voyageurs et la reprise à l’accordéon de Dalida par un groupe kurde, c’est difficile. A vous l’intégrale de Francis Scott Fitzgerald dans le silence, d’une traite et sans être interrompue !

8/ Pour le célibat

Si vous êtes célibataire, vous aurez la chance de vous éviter l’ambiance Dinde au curry de Bridget Jones, les rendez-vous arrangés : « Oh, quelle surprise, il n’y a que des couples à part Jean-Mouloud et toi ! Faites connaissance… » Le couplet sur la maternité épanouie « Tu verras, ta vie d’aujourd’hui te semblera tellement vide de sens quand tu auras eu des enfants…» voire la grosse pression « Tic tac tic tac, tu entends ton horloge biologique qui tourne ? » ou les questions condescendantes et cruelles : « Alors c’est ton premier Noël sans tes enfants ? Ils ne te manquent pas trop ? »

9/ Pour les web-addicts

Que vous soyez accro à Twitter, Facebook, au shopping en ligne, au travail, à WoW ou à Dofus, passer le réveillon seule vous permettra de vous y adonner sans remarque désobligeante de votre entourage. (Que celle qui n’a jamais entendu « Encore sur ton ordinateur ? » lui jette la première pierre) Ou, de vous rendre compte que vous êtes vraiment très, très accro et qu’il est temps de faire quelque chose.

10/ Pour les restes

Celles qui ont déjà mangé des restes de dinde et de bûche pendant plusieurs semaines d’affilée comprennent. Parce que pour un repas ou deux, ça va, mais quand en février vous vous faites encore des sandwiches à la purée de marron le matin, le midi, le soir et au goûter, bonjour les dégâts – et la lassitude.

Sans oublier : vous aussi évitez les trains bondés, les locations à la montagne tarif « pleine saison », les règlements de compte en famille et le best of des Enfants de la télé. Comme dirait Nikos Aliagas : c’est que du bonheur ! Et vous ? Avez-vous déjà passé un réveillon de Noël seule ?

Marlène Schiappa © Pampa Presse

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles