Ail, soda, paillettes dans le vagin : les gynécologues tirent la sonnette d'alarme

On voit d’ici venir les petits plaisantins, mais le sujet est on ne peut plus sérieux. De plus en plus de médecines alternatives et autres remèdes de grand-mère proposent de s’insérer différents objets et produits dans le vagin pour que celui-ci soit en meilleure santé. Les gynécologues tirent la sonnette d’alarme.

De l’ail, des oeufs de jade, du soda, du savon, des glaçons. Le point commun entre toutes ces choses ? Certaines personnes les préconisent pour pousser les femmes à prendre soin de leur vagin, éviter les mycoses ou encore les odeurs. Pourtant, le vagin est une zone particulièrement sensible, dont la flore peut facilement se dérégler. Et puisqu’il s’agit d’une muqueuse, la zone peut également facilement être irritée.

Résultat : les professionnels de la santé font aujourd’hui part de leurs inquiétudes face à ces nouvelles médecines alternatives, qui peuvent faire beaucoup plus de mal que de bien. Quoi que vous ayez pu entendre dire, certaines choses n’ont rien à faire à proximité de vos parties intimes.

A LIRE AUSSI

> Combien de fois faut-il faire l'amour pour être heureux ?

> Se mettre de l'ail dans le vagin, la nouvelle lubie débile et dangereuse prônée par des YouTubeuses

> L'art du "pegging", ou quand les hommes découvrent le plaisir anal

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles