20 tartes aux fraises à croquer

La tarte aux fraises est un classique de la pâtisserie française qu’on retrouve avec plaisir d’année en année (et parfois même toute l’année, mais c’est un autre débat). Garnie de fruits crus, cuits, de crème, de frangipane, ou encore 100% raw, la tarte aux fraises se décline pour le plaisir de tous.Comment faire une tarte aux fraises ?La tarte aux fraises classiqueQuand on va chez son pâtissier préféré ou même son concurrent pour trouver une tarte aux fraises, souvent les produits se ressemblent. En effet, en pâtisserie classique, la recette de la tarte aux fraises semble immuable : de la pâte sablée sucrée, de la crème pâtissière vanillée, et une multitude de fraises fraîches sur le dessus et « en avant Guingamp ». Si à la maison, on veut obtenir le look pâtissier, on n’oublie pas de badigeonner nos fraises d’un peu de confiture chauffée pour faire ressortir tout leur « glow ». Les fraises sont les stars de ce dessert, alors elles méritent bien de briller de mille feux !La tarte aux fraises cuiteSi, dans la version standard, les fruits s’exposent de la façon la plus brute possible, on peut aussi choisir de faire cuire les fraises. Dans ce cas, quelques précisions s’imposent. La fraise cuite ne ressemble pas du tout à la fraise crue – on sait que vous savez mais c’est toujours bon de le répéter – et cela va avoir plusieurs incidences sur le look final du dessert. En cuisant, la fraise perd énormément en volume. En fait elle se débarrasse de son eau, ce qui peut avoir pour effet de détremper la pâte, mais aussi d’obtenir un dessert pauvre en fruits si on n’a pas eu la main assez généreuse. A garder en tête : quand on cuit les fraises, il vaut mieux en mettre beaucoup. Aussi, en cuisant, la fraise perd un peu de son éclat et de sa rougeur affriolante. En soi, rien de grave évidemment – le goût ne change pas – mais mieux vaut le savoir plutôt que d’être déçu.e à l’ouverture du four.La tarte aux fraises sans cuissonOn peut aussi choisir de préparer une tarte aux fraises complètement crue en misant sur une base composée d’oléagineux en poudre, de dattes, et de sirop d’agave. On peut aussi opter pour une pâte similaire à celle d’un cheesecake en mixant des biscuits (Petit Beurre, spéculoos, Digestive, etc.) avec du beurre fondu, avant de laisser le tout raffermir au frais quelques minutes. Quelle fraise pour quelle saison ? En fonction du mois de l’année, la disponibilité des fraises évolue. On fait volontairement l’impasse sur les fraises rougies sous serre, sans goût, disponibles en décembre qui nous serre le cœur autant que les pupilles…A partir du mois de mars, les premières fraises apparaissent. D’abord la gariguette (mars à juin), la ciflorette (mars à juillet), la cléry (mars à juin), la darselect (avril à juin puis octobre jusqu’à début novembre), la charlotte (avril jusqu’à début novembre), ou encore la mara des bois (mai à octobre). Évidemment, ces périodes peuvent évoluer légèrement d’année en année en fonction du temps, si l’hiver s’étend, ou si au contraire, le printemps prend de l’avance.Autre produit magnifique pour une tarte aux fraises : la fraise des bois. Avec ses notes très subtiles, la fraises des bois est un petit bijou qui malheureusement à un coût bien plus élevé que ses consoeurs plus dodues. La bonne idée ? Jouer sur des tartelettes individuelles sur lesquelles quelques fraises des bois viendront réveiller le dessert en alternance avec des fraises standard. Aussi, la fraise des bois est un fruit tellement fin et cher qu’il serait dommage de la cuire. On la préfère crue en finition, c’est là où elle joue sa plus belle partition. Voici 20 propositions, de la plus classique à la plus originale, pour redécouvrir ce dessert qui ne voit pas le temps s’écouler.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles