Publicité

« 20 000 espèces d’abeilles », « Nuit noire en Anatolie », « Alerte rouge »… les films de la semaine

Le récit d’une identité contrariée, un ténébreux polar turc et la sortie dans les salles d’un Disney passé par la case plate-forme…

« 20 000 espèces d’abeilles » d’Estibaliz Urresola Solaguren (4/5)

Avec Sofía Otero, Patricia López Arnaiz, Ane Gabarain

Difficile de résister aux grands yeux de Cocó, huit ans, qui s’interroge sur son identité sexuelle au contact des abeilles… Pour son premier long métrage, la réalisatrice Estibaliz Urresola Solaguren, dans la lignée de Carla Simon (« Nos soleils ») et bien sûr de Victor Erice (« L’Esprit de la ruche »), signe un très beau film sur l’enfance, l’âge de tous les possibles. Qu’importe si les adultes doutent de la transformation de Cocó, les enfants, eux, l’adoptent immédiatement sous sa chrysalide. Et quand Cocó prend son envol, c’est son frère aux gestes tendres qui la nomme selon son souhait. Beau film. Yannick Vely

« Nuit noire en Anatolie » d’Özcan Alper (2/5)

Avec Berkay Ateş, Taner Birsel, Sibel Kekilli

Noir, c’est noir, il n’y a plus d’espoir. On ignore si le héros du film, joueur de luth la nuit, connait la partition du tube de Johnny Hallyday, mais le réalisateur turc Özcan Alper ne fait pas dans la demi-mesure pour nous raconter la face sombre et homophobe de la société patriarcale de son pays. Soit un film extrêmement programmatique, qui prend les oripeaux du thriller pour une démonstration implacable. Et si le personnage principal manque un peu de charisme, enfermé dans le mutisme du dépressif, l’Anatolie, de n...


Lire la suite sur ParisMatch