Publicité

3 choses qui se passent dans le corps si vous supprimez les aliments transformés pendant une semaine

Les aliments transformés n’ont plus grand chose à voir avec les matières premières dont ils sont issus. « L’aliment d’origine a subi d’intenses transformations physiques, chimiques ou biologiques par des procédés industriels (par exemple : fractionnement d’un aliment en de multiples composants – craking - prétraitement par friture, chauffage à très haute température…) », décrit le Programme National Nutrition Santé (PNS). Des additifs et/ou ingrédients (maltodetxrine, huiles hydrogénées, amidon modifié…) réservés à l’usage industriel et qui ne sont pas utilisés en cuisine à la maison, sont aussi ajoutés pour arriver au produit final que l’on retrouve dans nos rayons. Ils contribuent à un meilleur goût pour les consommateurs et à une meilleure conservation. Vous les retrouverez dans la liste des ingrédients si vous lisez les étiquettes des produits derrière des termes comme : E 300, E 104, E 129, gomme de xanthane, carboxyméthylcellulose, nitrites, acésulfame K, glutamate… On distingue les aliments transformés des aliments ultra-transformés. Encore plus nocifs, ils peuvent inclure les sodas classiques et light, les boissons énergisantes, les produits industriels comme les cordons bleus, les bâtonnets et nuggets à base de volaille, de poisson, ou de viande reconstituée, la charcuterie avec nitrites, les nouilles instantanées, les soupes de légumes déshydratés, la plupart des pains et brioches industriels, barrés de (...)

Lire la suite sur Top Santé

Un nutritionniste prévient que manger ce fruit le matin n’est pas toujours une bonne idée
4 aliments qu'il ne faut surtout pas consommer en même temps que les bananes
Limiter ces 4 aliments suffirait pour vivre longtemps… sans cancer et sans prise de poids
Du café rappelé à cause d'une substance à risque pour le coeur
Les galettes de riz, est-ce que c’est vraiment bon pour la santé ? Pas si sûr...