Publicité

37 % des hommes considèrent le féminisme comme "une menace"

37 % des hommes considèrent le féminisme comme
37 % des hommes considèrent le féminisme comme "une menace" - Abaca

9 femmes sur 10 ont déjà renoncé à des actions pour ne pas être victimes de sexisme. A côté de cela, les mecs ont peur du féminisme. Voilà ce que nous apprend le nouveau rapport accablant du Haut conseil à l'égalité femmes/hommes.

On en est où, du sexisme en France ? Pas de miracle des fêtes en ce début 2024 : les conclusions du nouveau rapport très chiffres établi par le Haut Conseil à l'Egalité entre les femmes et les hommes suscite peu d'espoirs. Mais a le mérite de poser les bases. Une sixième enquête annuelle aux cinglantes conclusions, à explorer sur le lien suivant.

Selon ce rapport concentré sur la population française, 9 femmes sur 10 auraient déjà du renoncer à des actions ou modifié leur comportement pour ne pas être victime de sexisme. Et déclarent avoir personnellement subi une situation sexiste. En outre, 70% des femmes estiment ne pas avoir reçu "le même traitement" que leurs frères dans la vie de famille, et près de la moitié des 25-34 ans à l'école et 92%. De plus, 75% des femmes affirment ne pas être traitées à égalité en ligne...

Ces discriminations toucheraient donc toutes les sphères. L'école, la famille, Internet... Et les Français en sont conscients. Pas simplement les femmes. 92 % des Français reconnaissent que femmes et hommes sont traités différemment dans "au moins" un domaine de la société.

En gros : ils reconnaissent l'existence du sexisme.

C'est déjà ça ?

Les mecs ont peur du féminisme

Oui mais non... Car dixit cette enquête toujours, 37% des hommes considèrent que le féminisme met directement en péril leur place dans la société. Ils envisagent donc le féminisme, et avec lui la révolution MeToo, comme une menace, un...

Lire la suite


À lire aussi

"Les porcs !" : pour Adeline Blondieau, il faut "faire le ménage" à la télé
"Il touchait mes seins" : Gérard Miller est accusé d'agressions sexuelles et de viol
Et si on (re)découvrait le meilleur rôle de Pierre Niney... Gratuitement ?