Elle a retouché son corps sur Photoshop afin d’illustrer l’évolution du corps “parfait”

La jeune femme a retouché une photo de son corps afin d’illustrer des morphologies différentes. [Photo: Instagram/blogilates]

Un coach personnel a retouché des photos de son corps afin de montrer à quoi elle ressemblerait avec le “corps parfait” à différentes époques.

Cassey Ho, dont le compte Instagram @blogilates compte 1,4 millions de followers, a publié les différentes photos sur internet à côté d’une photo de son corps actuel.

“Je ressemblerais à ça si j’avais le corps ‘parfait’ à différentes périodes de l’histoire”, a-t-elle confié en légende.


Je ressemblerais à ça si j’avais le corps ‘parfait’ à différentes périodes de l’histoire. Milieu des années 2010-2018 – Les gros derrières, les hanches larges, la taille super fine et les lèvres pulpeuses sont tendance ! On constate une augmentation importante des opérations esthétiques pour les implants fessiers grâce aux mannequins Instagram qui publient leur derrière. Même les chirurgiens esthétiques deviennent célèbres sur Instagram grâce à leurs ‘prouesses’. Entre 2012-2014, les implants fessiers et les injections ont augmenté de 58 %. Milieu des années 90 – année 2000 : les gros seins, les ventres plats et les cuisses fines sont tendance. En 2010, l’augmentation mammaire est l’opération esthétique la plus courante aux États-Unis. C’est l’ère de l’ange de Victoria’s Secret. Elle est grande, mince et a toujours des jambes hyper longues et une poitrine généreuse. Début des années 90 : ÊTRE MINCE, C’EST TENDANCE. Avoir un look “osseux”, émacié et hyper maigre fait fureur sur les podiums et en couverture de magazine. Il y même un nom pour ça : “L’héroïne chic”. Année 1950 : la forme “sablier” est tendance. Les mensurations d’Elizabeth Taylor (36-21-36) sont parfaites. Tout le monde salive devant les formes généreuses de Marilyn Monroe. Des pilules pour prendre du poids sont vendues aux femmes afin qu’elles aient des formes plus voluptueuses. Le magazine Playboy et Barbie sont créés au cours de cette décennie. Années 20 : l’apparence masculine, androgyne et jeune, avec une poitrine discrète et une silhouette sans formes, est tendance !Contrairement à la Gibson Girl de l’époque Victorienne, les femmes décident de cacher leurs formes et le font en dissimulant leur poitrine à l’aide de bouts de tissus afin d’avoir une silhouette adaptée aux robes “garçonne”. Les années 1400 – 1700, la Renaissance italienne : avoir des formes, un ventre rond, des hanches importantes et une poitrine généreuse est tendance. Être bien nourrie symbolise la santé et le statut. Seuls les pauvres sont minces. Pourquoi traitons-nous notre corps comme la mode ? Les poitrines sont tendance ! Les fesses sont tendance ! Eh bien, en réalité, fabriquer son corps est bien plus dangereux que fabriquer des vêtements. Arrêtez de jeter votre corps comme s’il s’agissait d’une mode. Traitez-votre corps avec amour et respect, et ne vous laissez pas duper par les standards de beauté. Acceptez votre corps car il s’agit de VOTRE propre corps parfait.

Les images de Cassey retouchées sur Photoshop illustrent l’évolution du corps “parfait” au fil des années, de la silhouette en sablier des années 1950 au fameux “thigh gap” des années 90, jusqu’aux silhouettes inspirées des Kardashians en 2018.

Cependant, Cassey confie avoir été surprise en réalisant quelque chose à travers ce projet : elle préfère son propre corps aux autres versions.


Le vrai moi aujourd’hui, 2018. Vous savez, j’ai vraiment trouvé ce projet intéressant, car je pensais aimer l’un des résultats en voyant mes photos être retouchées sur Photoshop. Mais, ce qui est bizarre, c’est qu’aucune des photos ne me convenait vraiment. Aucune ! C’est assez évident de dire ça, mais je ne me retrouvais pas dans ces photos. Je préfère largement mon propre corps tel qu’il est. C’est vrai, j’ai des fesses discrètes, une petite poitrine, un ventre un peu mou et des ‘hip dips’, mais j’ai également des jambes et des épaules puissantes, et une silhouette unique qui n’appartient qu’à moi. J’ai donc une question à poser à toutes les femmes : pourquoi traitons-nous nos corps comme s’il s’agissait de mode ? Qui nous dit ce qui est tendance et ce qui ne l’est pas ? Plus j’y pense, plus je constate un lien entre le secteur de la mode et celui des médias. Les médias = les créateurs nous dictent quels corps sont tendance en choisissant certains types de femmes pour apparaître sur des publicités ou dans des émissions télé et des films. Les réseaux sociaux y contribuent également. La page d’exploration sur Instagram déborde actuellement d’influenceuses avec des derrières dignes de Kim K. Les influenceuses et les stars = les mannequins que les femmes admirent et souhaitent imiter. Mais être la fille à la mode ne dure pas bien longtemps, et en un clin d’œil, une autre nana cool est choisie pour tel défilé, et les femmes souhaitent désormais lui ressembler car elles la voient partout. Le problème ? On ne peut pas jeter une partie de son corps quand elle n’est plus à la mode !!! Enfin, c’est possible, mais vous allez devoir perdre un bon paquet de $, de temps et de… sang. Et franchement, allez-vous vraiment laisser quelqu’un vous dire que le corps que votre mère vous a offert n’est pas à la hauteur ? BREF : S’il vous plaît, traitez votre corps avec amour & respect, et ne vous laissez pas avoir par les standards de beauté. Acceptez votre corps car il s’agit de VOTRE corps parfait. Tagguez une amie si vous pensez qu’elle a besoin d’entendre ce message aujourd’hui. Je souhaite également remercier l’incroyable artiste @danielkordek qui m’a aidé à retoucher mon corps sur Photoshop ! (Haha, je n’aurais jamais pensé dire ça !). C’est une envie qui me trottait dans la tête depuis un moment et je n’aurais pas pu le faire aussi bien sans son aide.

“Vous savez, j’ai vraiment trouvé ce projet intéressant, car je pensais aimer l’un des résultats en voyant mes photos être retouchées sur Photoshop”, a-t-elle confié.

“Mais, ce qui est bizarre, c’est qu’aucune des photos ne me convenait vraiment. Aucune !”

“C’est vrai, j’ai des fesses discrètes, une petite poitrine, un ventre un peu mou et des ‘hip dips’, mais j’ai également des jambes et des épaules puissantes, et une silhouette unique qui n’appartient qu’à moi”.

Francesca Specter