Publicité

Presbyacousie : symptômes, causes, âge... Quelles sont les idées reçues ?

En France, on estime que 5 à 6 millions de personnes souffrent de presbyacousie, soit une personne sur trois après 65 ans et une personne sur deux après 70 ans. Elle toucherait également davantage les hommes. Mais elle ne concerne pas que les personnes âgées et n'est plus une fatalité grâce aux appareils auditifs : voici les principales idées reçues.

La presbyacousie est la perte progressive de l'audition, principalement liée à l'âge : elle est la première cause de surdité après 50 ans. En raison de la perte progressive des cellules ciliées externes, la personne atteinte de presbyacousie perd la capacité d'entendre les sons les plus aigus, entraînant rapidement des difficultés de compréhension de la parole.

Vrai : la presbyacousie, comme la presbytie pour la vision, est une surdité liée à l’âge, qui se manifeste autour de 60 ans et à cause de laquelle les sons aigus sont moins bien distingués. Mais, il existe des presbyacousies précoces qui peuvent débuter chez une personne âgée de 40 ans, voire moins. Les raisons peuvent être génétiques (surdité progressive), dues à la prise de médicaments (certaines chimiothérapies, par exemple), à une exposition importante aux bruits (concerts, métiers…).

Faux : "Dès que l’on ressent une gêne dans les lieux un peu bruyants, que l’on n'arrive pas à suivre une conversation ou que l’on essaye de la comprendre en lisant sur les lèvres, il faut consulter un médecin ORL" insiste le Pr Jean-Luc Puel, directeur de l’Institut des neurosciences de Montpellier*. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite