6 choses que vous ne saviez pas sur Adèle Exarchopoulos

©Shootpix/ABACA

Elle est nommée dans la catégorie meilleure actrice aux César, cette année, pour son rôle dans « Rien à foutre ». Adèle Exarchopoulos ne cesse de briller au cinéma. Connue de la scène française, mais sa vie comporte tout de même quelques anecdotes inédites.

Elle avait 10 films à son actif à seulement 19 ans

Adèle Exarchopoulos a commencé le théâtre à 9 ans. Ses parents l’ont inscrite pour vaincre sa timidité. C’est lors d’un de ses cours qu’un agent la repère. Elle fait ses débuts au cinéma dès l’âge de 11 ans dans le court-métrage « Martha » de Jean-Charles Hue. Deux ans plus tard, elle se fait remarquer dans le film autobiographique de Jane Birkin, « Boxes », et continuera de marquer les esprits avec ses performances dans « Les Enfants de Timpelbach », « La Rafle » et « Tête de Turc ». À 19 ans, elle tient son premier rôle-titre dans « Des Morceaux de Moi ». Un an plus tard, elle joue son deuxième rôle principal dans « La Vie d’Adèle », celui qui jouera un tournant dans sa carrière.

« La Vie d’Adèle » tient son nom d’elle

Le film d’Abdellatif Kechiche ne devait initialement pas s’appeler « La Vie d’Adèle », mais le réalisateur a préféré garder le nom de l’actrice qu’il a choisi lors du casting. Le long-métrage est tiré de la bande-dessinée « Le bleu est une couleur chaude » où le personnage incarné par Adèle Exarchopoulos s’appelle Clémentine. « Je crois même que c’est ce qui l’a aidée à fusionner avec son personnage et moi aussi avec elle », avait-il expliqué à « L’Express ».

Steven Spielberg avait enfreint un règlement pour elle

Présidé par Steven Spielberg, le jury de la 66e édition du Festival de Cannes en 2013 a décerné...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi