75% des jeunes mamans favorables aux restrictions des visites à la maternité

Selon une étude française, trois jeunes mères sur quatre se disent favorables à la limitation des visites à la maternité afin de profiter au mieux de leur bébé et de se reposer. Des restrictions testées, et approuvées, durant la pandémie de Covid-19.

Tout n'est pas à jeter dans cette période de restrictions que l'on a connue pendant la pandémie de Covid-19 ! La Terre a mieux respiré durant quelques semaines, des travailleurs débordés ont pris le temps de souffler et... les jeunes mamans ont été plus tranquilles à la maternité. Avec la limitation de l'accès à la maternité à leur seul partenaire, elles ont évité le défilé de la famille (et de la belle-famille !) : notamment les "bons" conseils de Tatie Simone, les bisous qui collent de cousine Gertrude, ou le parfum qui empeste d'oncle Johnny.

Surtout, elles ont pu profiter pleinement de leur bébé durant quelques jours, dans une sorte de bulle de calme, sans avoir à se soucier de leur apparence, en n'étant à l'écoute que d'elles-mêmes et de leur nouveau-né. Des conditions apaisées qui leur manquent, à en croire une étude menée actuellement par l'école des sages-femmes de l'université de Saint-Quentin dans les Yvelines.

Maternité : à qui limiter les visites ?

Ainsi, sur les 456 jeunes mères interrogées à l'été 2021, 73 % d’entre elles se sont dites "satisfaites", voire "très satisfaites", de voir les visites restreintes à leur conjoint uniquement, rapporte le journal Le Parisien. Pour les trois-quarts d'entre elles, cette limitation des visites à la maternité devrait être généralisée et pérennisée, même hors période de crise sanitaire.

Mais à combien de personnes faudrait-il limiter les visites ? Au seul partenaire, comme en période de...

Lire la suite

VIDÉO - Inès, 26 ans : "J’ai arrêté d'avoir mes règles. J’ai perdu mes cheveux. J’ai un début d’alopécie. Je me suis dit qu’il fallait que j’accepte"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles