Ablation de la prostate : techniques chirurgicales, conséquences et effets secondaire de la prostatectomie

La prostate est un organe impair entourant l’urètre qui se situe juste après le col de la vessie. “Il s‘agit d’une glande du système reproducteur de l’homme entourant l’urètre située en avant du rectum. La prostate peut être divisée en deux parties : une centrale entourant l’urètre et une zone périphérique.”, explique le Dr Ugo Pinar.

La prostatectomie radicale, aussi appelée vésiculo-prostatectomie radicale est une intervention chirurgicale consistant en l’ablation de l’ensemble de la prostate et des vésicules séminales. Elle est réalisée par un chirurgien urologue.

L’indication de prostatectomie la plus fréquente est le cancer de la prostate localisé, c'est-à-dire non métastatique. Un cancer qui se développe majoritairement au niveau de la zone périphérique de cette glande.

Mais l’intervention n’est pas indiquée chez tous les patients, le médecin doit prendre en compte plusieurs facteurs. “Le patient doit avoir une espérance de vie d’au moins 10 ans et être en bon état de santé général.”, confirme l’urologue. La prostatectomie peut s’avérer trop risquée chez un patient trop âgé ou très fragile.

Avant l’opération, le patient devra réaliser un bilan sanguin, une analyse d’urine et se rendre à un rendez-vous d’anesthésie. La prostatectomie radicale est en effet toujours réalisée sous anesthésie générale et dure généralement entre 3 et 5 heures.

Il y a 3 voies d’abord chirurgicales différentes pour réaliser cette opération, que nous détaille le Dr Pinar.

Concernant l’intervention (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles