Publicité

Accouchement : plus d’un tiers des femmes souffrent de problèmes de santé durables après avoir eu un enfant

Selon une étude internationale, 40 millions de femmes dans le monde seraient concernées par des problèmes de santé à long terme suite à leur accouchement, entraînant des symptômes pendant des mois, voire des années.

Donner la vie n’a rien d’anodin. Pré-éclampsie, diabète gestationnel, toxoplasmose… De nombreuses affections peuvent toucher les femmes enceintes et parturientes, nécessitant un suivi médical sérieux pour assurer une grossesse et un accouchement sereins.

Mais contrairement à une idée reçue, l’impact de la maternité sur la santé des femmes ne s’arrête pas à l’accouchement. Une nouvelle étude publiée dans la revue médicale « The Lancet » et reprise par l’Organisation mondiale de la Santé révèle que plus d’un tiers des femmes développerait des problèmes de santé durables en lien avec leur accouchement.

Cette vaste étude s’inscrit dans une série de quatre articles intitulée « Santé maternelle dans la période périnatale et au-delà ». Dans cet article paru le 6 décembre dernier, les chercheurs révèlent que 40 millions de femmes dans le monde seraient concernées chaque année par des problèmes de santé post-partum, avec des symptômes pouvant persister pendant des mois, voire des années.

Le problème le plus fréquent rapporté par les femmes est la dyspareunie, c’est-à-dire les douleurs lors des rapports sexuels. Ce symptôme est rapporté par 35 % des femmes, suivi par les lombalgies, les douleurs au niveau des lombaires, qui concernent 32 % des interrogées.

LIRE AUSSI >> États-Unis : la mortalité maternelle est au plus haut, les femmes noires parmi les plus touchées

Parmi les problèmes fréquemment signalés on...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi