Publicité

Accusé d'agressions sexuelles, un collaborateur d'une sénatrice placé en garde à vue

Comme l'a rapporté Le Parisien jeudi 8 juin 2023, un collaborateur parlementaire a été placé en garde à vue mercredi 7 juin 2023 dans les locaux du 3e district de la police judiciaire de Paris. Âgé de 26 ans, diplômé de Sciences Po Paris, le jeune homme conseille au Sénat et collabore avec une sénatrice du groupe Renaissance depuis plusieurs années. Les délits qui lui sont reprochés sont lourds et multiples : "pratiques sexuelles extrêmes imposées, étranglements, violences sévères, humiliations, menaces de mort, et possible transmission d'une maladie". L'interpellation a été effectuée sur commission rogatoire d'une juge parisienne qui a instruit le dossier comprenant des chefs d'accusation tels que "viols", "violences volontaires" et "séquestrations". L'ensemble de ces plaintes émane d'au moins six femmes, toutes ayant eu des liens professionnels ou personnels avec le collaborateur parlementaire. D'autres témoignages décrivant un comportement brutal ont également été transmis à la justice, élargissant le cercle des victimes potentielles.

C'est une première plainte déposée en novembre 2022 qui a alerté les autorités, poussant le parquet de Paris à ouvrir rapidement une enquête. Les investigations ont alors été lancées afin de retrouver d'éventuelles autres victimes, et une information judiciaire a été ouverte le 10 mai 2023. Parmi les plaignantes, figurent des femmes travaillant dans les milieux politiques, dans des institutions locales ou nationales, et certaines rencontrées lors (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite