Publicité

Addiction à l'alcool : quels sont les signes d'une entrée dans l'alcoolo-dépendance ?

L’alcool est l’une des rares drogues ouvertement banalisées. Il est tantôt l’incarnation d’une culture, avec le vin en France par exemple, il est présenté comme un plaisir, icône de la détente par le cinéma et la télévision. Mais il n’en est pas moins une drogue, avec un fort pouvoir d’addiction. Saviez-vous qu’il est l’un des rares produits dont le sevrage peut être létal, s’il n’est pas effectué correctement ? S’il a longtemps été aux abonnés absents des politiques sanitaires, il est désormais au cœur de campagnes de prévention. Comment savoir si vous êtes maître de votre rapport à l’alcool ou si vous souffrez d’une dépendance ? L’addictologue Stéphanie Ladel donne des points de repère.

Le Ministère de la Santé souligne qu’au-delà d’une certaine consommation (2 verres par jour pour les femmes et 3 verres par jour pour les hommes), “l’alcool est un facteur de risque majeur pour certains cancers et certaines maladies chroniques. Pour l’OMS, l’alcool est classé comme une molécule cancérigène avérée depuis 1988.” Et ce, bien avant d’y être dépendant. “Dès que l’on boit de l’alcool, le risque existe”, entame l’addictologue.

Pour connaître les signes qui révèlent une addiction, elle encourage à se référer au Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, autrement appelé DSM, fréquemment mis à jour. La dernière version disponible sur le site de la Haute Autorité de Santé est le DSM 5 répertorie 11 critères d’addiction à l’alcool. Mais l’addictologue estime que pris à part, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite