C'est l'effet de mode inattendu du confinement

Yahoo peut recevoir une commission si vous réalisez des achats à partir des liens sur cette page. Les prix indiqués étaient ceux applicables au moment de la publication.

Des vestiaires de piscine à la Fashion Week, il n'y a qu'un pas (Photo : Getty Images)

Claquettes, chaussettes. Le tube date de 2017 mais il aura fallu attendre le printemps 2020 pour que cette tendance prenne de l’essor.

C’est l’effet de mode inattendu de ce confinement : l’envolée de la claquette adidas.

Dans un communiqué de presse, la marque aux trois bandes a annoncé avoir enregistré une croissance à trois chiffres sur la vente de sa mythique claquette adilette. Et le rapport Stylight sur les tendances mode de l’été 2020 répertorie une hausse des recherches de 135%, en comparaison de l’année dernière.

Créée en 1972, la adilette, jusqu’alors réservée aux maîtres nageurs et aux vestiaires de gymnase, semble être devenue un indispensable ces derniers temps. “Conçue pour chiller, elle offre un confort ultime avec sa légèreté, sa bride stylée et son assise plantaire adaptée”, peut-on lire sur le site de la marque.

Il n’en fallait certainement pas plus pour convaincre les petits pieds des confinés. Car du temps, on n’en a jamais eu autant pour chiller. Et la bonne vieille claquette a donc pris le pas sur ses consoeurs les baskets et autres sandales plus habillées.

Unisexes, intemporelles, super confortables et presque élégantes avec leur ligne épurée, les claquettes adilette existent en noir, blanc et bleu. Les utilisateurs conseillent de les choisir une taille au-dessus de sa pointure habituelle pour un confort optimal.

Adilette, adidas Originals | 27,95€ au lieu de 34,99€ sur ASOS.com

©Adidas

Que l’on aime ou que l’on déteste, une question demeure toutefois : survivront-elles au déconfinement ?