Publicité

Affaire Benoît Jacquot : le réalisateur répond aux accusations de Judith Godrèche

Judith Godrèche a porté plainte pour viols sur mineur contre Benoît Jacquot. Auprès de « Télérama », ce jeudi 8 février, le réalisateur nie « toute violence physique et psychologique ».

Benoît Jacquot sort du silence. Le réalisateur, accusé de violences sexuelles par l’actrice Judith Godrèche, a pris la parole auprès de « Télérama » ce jeudi 8 février. Après le dépôt de plainte de l’actrice pour « viols avec violences sur mineur de moins de 15 ans » mardi 6 février, et l’ouverture d’une enquête préliminaire, le cinéaste assure avoir « vécu une histoire d’amour consentie »avec elle, et nie « toute violence physique et psychologique », rapporte le magazine. « Elle a déboulé de façon incroyable dans ma vie, m’a sorti de ma déprime en me demandant de réaliser un film qui la ferait connaître. Je lui dois beaucoup et ça me chagrine qu’elle ne reconnaisse pas qu’elle me doit beaucoup, elle aussi », déclare encore le réalisateur aujourd’hui âgé de 77 ans.

Lire aussi >>  #MeToo dans le cinéma : Judith Godrèche revient pour la première fois sur sa relation à 14 ans avec un réalisateur de 40

Emprise, vulnérabilité

Dans une interview exclusive accordée à votre magazine ELLE en décembre dernier, Judith Godrèche revenait pour la première fois sur sa relation à l’âge de 14 ans, avec un réalisateur âgé de 40 ans. « J’étais une jeune fille très solitaire, très idéaliste. Je vivais à travers les livres, ma mère est partie de la maison quand j’avais 9 ans, j’ai été élevée par un homme seul, j’étais vulnérable malgré une certaine maturité », déclarait-elle, auprès de la...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi