Affaire Jubillar : Arnaud, un voisin du couple, s'exprime pour la première fois

Jamais les habitants de la petite commune de Cagnac-les-Mines (Tarn) n'auraient pu imaginer se retrouver spectateurs d'un fait divers aussi tristement célèbre. Dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, l'une des leurs disparaît. Delphine Jubillar est une mère de famille, infirmière et voisine des quelques résidents qui connaissent la famille de près ou de loin. Depuis plus d'un an et demi, ils vivent, bien malgré eux, au rythme de cette chronique qui passionne la France entière. Si de nombreux riverains se sont vite lassés de répondre aux questions des journalistes et de voir s'amasser les curieux devant le numéro 19 de la rue Yves Montand, d'autres entrevoient tout ceci comme une aubaine. C'est le cas d'Arnaud*, un voisin de Cédric et Delphine Jubillar, qui a un temps pensé à rendre tout cet engouement lucratif.

>>> Retour en images sur toutes les dates clefs de l'affaire Jubillar dans notre diaporama

Jeudi 21 juillet 2022, Le Figaro a publié la cinquième et dernière partie de son enquête sur l'affaire. C'est dans celle-ci que le voisin a accepté de se confier. Comme beaucoup de ses pairs de la région, il s'interroge sur les tenants et les aboutissants de cette affaire. "Dans le Tarn, le comportement déroutant de l'artisan nourrit quotidiennement les bavardages aux tournois de pétanque, chez la coiffeuse ou au spectacle de majorettes des enfants de la commune. Chacun s'est forgé une intime conviction sur le rôle joué par le mari dans la disparition Delphine", explique le quotidien. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles