Publicité

Affaire Péchier : l’anesthésiste peut de nouveau exercer la médecine

Frédéric Péchier, mis en examen pour 30 empoisonnements présumés de patients dont 12 mortels, va de nouveau pouvoir exercer la médecine sous certaines conditions a annoncé mercredi la cour d’appel de Besançon.

La justice n’en finit plus d’hésiter dans l’affaire Péchier. Ce médecin anesthésiste est soupçonné d’avoir pollué, entre 2008 et 2017, les poches de perfusion de dizaines de patients à Besançon.

Objectif : provoquer des arrêts cardiaques pour mieux démontrer ses talents de réanimateur. Ces empoisonnements auraient aussi servi à discréditer des collègues avec lesquels il était en conflit. À ce jour, le Dr Péchier est mis en examen pour 30 cas d’empoisonnements dont 12 ayant entraîné la mort des patients.

LIRE AUSSI >> Anesthésiste de Besançon : voulait-il empoisonner sa collègue ?

Depuis le début de l’instruction en 2017, les décisions de justice se multiplient pour savoir si oui ou non le Dr Péchier peut pratiquer la médecine.

La dernière décision en date émane du parquet général de la cour d’appel de Besançon et « vient infirmer l’ordonnance qui interdisait au docteur Péchier d’exercer totalement la médecine » a annoncé Randal Schwerdorffer, l’avocat du Dr Péchier.

Il lui est cependant interdit d’exercer « toute fonction médicale impliquant un contact physique avec le patient ou une prescription médicale » et de pratiquer son métier d’anesthésiste-réanimateur, selon le parquet général de la cour d’appel de Besançon.

Le Dr Péchier peut donc exercer en tant que médecin-conseil, notamment comme médecin régulateur du Samu par exemple, « voire comme médecin du sang » a précisé Me Schwerdorffer.

...Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi