Affaire Sarah : 8 ans de prison pour l'accusé

MiamiAccidentLawyer /PIXABAY

Le Parisien dévoile le vendredi 4 novembre 2022 que la cour criminelle du Val-d'Oise a condamné l'homme de 28 ans accusé d'avoir violé Sarah (les prénoms ont été modifiés), une jeune fille de 11 ans, à huit ans de prison. Les cinq magistrats ont estimé que la jeune fille n'était pas consentante et que l'accusé ne pouvait pas ignorer l'âge de sa victime. Après trois jours d'audience à huis clos, l'homme, qui est le père d'un enfant qui avait 9 ans à l'époque des faits, a également été interdit d'exercer une activité en lien avec des mineurs pendant 10 ans dès sa sortie de prison. La cour a prononcé un mandat de dépôt à son encontre en soulignant que Sarah "n'avait pas la maturité suffisante et le discernement pour accomplir un acte sexuel et pour s'y opposer". Le président a ajouté que même si la jeune fille pouvait faire plus âgée, "il suffisait de parler avec elle pour constater son immaturité correspondant à son âge".

Les faits remontent au 24 avril 2017, quand la collégienne avait été abordée par l'homme de 28 ans dans un parc près de chez elle, à Montmagny. Ils s'étaient déjà rencontrés deux fois auparavant dans la journée. L'accusé lui a alors demandé de le suivre dans son immeuble. Dans la cage d'escalier, il a réclamé une fellation, que la jeune fille a effectué et qui sera suivie d'un rapport sexuel sans violence dans l'appartement de ce dernier. Un déroulement qui fait écho à l'affaire Lola, elle aussi arrêtée près de chez elle avant d'avoir été tuée. L'accusé avait assuré (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite