Alcoolisme des femmes : symptômes, diagnostic, prise en charge... Un médecin répond aux questions que l'on se pose

49.000 : c'est le nombre de décès causés par l'alcoolisme en France, selon le site du ministère de la Santé et des Solidarités. Dans le monde, l'alcool est considéré comme étant le troisième facteur de risque de morbidités, derrière l'hypertension artérielle et le tabac.

Associé à la fête et la convivialité, l'alcool, et tout particulièrement le champagne et le vin, est l’un des symboles de la tradition et de la gastronomie française. Cependant, sa consommation excessive pourrait avoir de lourdes conséquences sur la santé. Une étude publiée par Santé Publique France en 2019 souligne que 23% des femmes âgées entre 18 à 75 ans boivent entre une et six fois par semaine, contre 37% chez les hommes. Ce n'est pas tout : sur les nombreux décès recensés liés à l'alcool, près de 26 % concernaient les femmes, un pourcentage qui ne cesse d'évoluer ces dernières années.

Juste derrière le tabac, l'alcool fait partie des addictions les plus répandues. On parle d'alcoolodépendance lorsque l'alcool devient un besoin qui va supplanter les autres besoins.

Souvent attribuée aux hommes, la dépendance à l'alcool est un phénomène qui concerne également les femmes : "5% des femmes sont concernées par l'alcoolodépendance en France. Elles sont plus sensibles à la prise d'alcool, c'est-à-dire qu'elles vont avoir un niveau de tolérance plus bas que les hommes. La souffrance au niveau des organes est rapidement plus prononcée", détaille le Dr Amine Ayari, médecin généraliste, qui s'est fait connaître sur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles