Publicité

Alcoolisme : que signifie être dépendant à l’alcool ?

Où commence l’alcoolisme ?

L’addiction à l’alcool est un trouble du comportement, une maladie chronique qui s’installe très progressivement. « Au début, la personne boit par habitude, puis elle boit de plus en plus régulièrement jusqu’à perdre le contrôle de sa consommation, sans qu’elle ait conscience du point de bascule. Au départ, on aime bien l’alcool, ensuite on en veut, puis on en a besoin. L’envie compulsive de boire est un signe fort de la dépendance à l’alcool », explique le Pr Mickaël Naassila, président de la Société française d’alcoologie.

Addiction à l’alcool : quel seuil prendre en compte ?

La dépendance à l’alcool « n’est pas uniquement une question de quantité d’alcool bue, mais plutôt de problèmes liés à la consommation, d’incapacité à gérer et de souffrance », répond le Pr Naassila. D’autres mécanismes entrent aussi en jeu comme une vulnérabilité (génétique, psychologique, sociale…) propre à chaque individu.

Alcoolisme : combien de verres ?

En France, les autorités sanitaires considèrent qu’au-delà de deux verres par jour (qu’il s’agisse de vin, de bière, de spiritueux…), on entre dans une zone à risque. En pratique, il est conseillé de ne pas dépasser 10 verres par semaine, la référence étant le verre-standard servi dans un bar ou une boîte de nuit qui équivaut à 10 grammes d’alcool pur.

« Il s’agit de repères...

Lire la suite