Alexithymie : définition, test, signes à reconnaître et conséquences

Quelles conséquences a une alexithymie sur le patient touché et son quotidien ?

Une personne atteinte d’alexithymie a des difficultés à identifier et exprimer ses émotions, mais aussi à décoder celles des autres. On retrouve cette caractéristique chez certaines personnes ayant des troubles du spectre autistique, mais également chez les patients psychosomatiques. Ces patients souffrent d’un déficit émotionnel, ils ne comprennent pas ce qu’ils ressentent. Ce n’est pas qu’ils ne ressentent rien, mais ils ne sont pas capables de l’identifier et de l’exprimer.

Le terme alexithymie a été pour la première fois cité par John Nemiah et Peter Sifneos, des psychiatres et chercheurs travaillant dans un hôpital de Boston, le Beth Israel Hospital, affilié à l’école de médecine de Harvard, en 1970. "alexis" signifie "sans mot", et "thymos" "humeur".

Ces deux médecins ont observé que les patients psychosomatiques ont généralement du mal à décrire leurs sentiments, on retrouve une plus forte prévalence d’alexithymie chez ce groupe de personnes, que dans le reste de la population. Cela serait dû à une connexion déficiente entre les zones du cerveau de l’émotion et de la représentation consciente de l’émotion.

Les chercheurs ont également constaté que l’alexithymie pouvait être décelée chez des personnes souffrant de troubles addictifs (alimentation, alcool, drogues), de troubles anxieux, dépressifs, de stress post-traumatique, ou de troubles mentaux sévères. L’alexithymie peut aussi être associée (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles