Alice Detollenaere : "Lorsque j'ai parlé de mon cancer du sein, de nombreuses femmes se sont mises à m'écrire"

·2 min de lecture

Dans son autobiographie, l'ancienne Miss Bourgogne raconte sa lutte contre le cancer du sein et la nouvelle femme qu'elle est devenue.

À 32 ans, vous racontez votre lutte contre la maladie dans un livre. Qu'est-ce qui vous a poussée à l'écrire ?

Lorsque j'ai parlé ouvertement de mon cancer du sein, de nombreuses femmes se sont mises à m'écrire. J'ai ouvert un blog, "No Taboobs", afin de répondre à leurs questions. Une maison d'édition m'a alors proposé d'écrire un livre dans lequel je pourrais retracer mon parcours de femme.

Camille Lacourt, votre compagnon, tient une place importante dans votre autobiographie. Vous employez beaucoup le « on ». C'est un combat qui se mène à deux ?

A deux ou même à plusieurs.… Camille a été mon plus grand soutien. Mais lui aussi a eu besoin d'appui, car cela a été difficile pour lui psychologiquement. Qu'il écrive la préface de ce livre était naturel, il devait y être présent comme il l'a été pour moi pendant la maladie. Et à travers le titre, "Guérie par ton amour", je m'adresse directement à lui pour le remercier.

Quel message aimeriez-vous transmettre aux femmes qui viennent d'apprendre qu'elles ont un cancer du sein ?

Le soutien psychologique est essentiel à la reconstruction physique. Il faut qu'elles parviennent à trouver le bon accompagnant. Je leur souhaite du courage, nous sommes toutes plus fortes qu'on l'imaginait ! Et je veux aussi adresser un message de prévention aux femmes qui ne sont pas malades, notamment les plus jeunes. Le cancer peut nous toucher toutes. Il est important de pratiquer une fois par...

Lire la suite sur Femina.fr

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Le cancer du sein chez la femme, c’est 12 000 décès par an en France"

À lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles