Publicité

Ces aliments qui créent une dépendance comparable à l’addiction à la cocaïne

Sur le corps, la nourriture peut avoir le même effet que les drogues les plus dures. C'est ce qu'un spécialiste anglais a tenté de démontrer. Comme d'autres médecins, le docteur Chris van Tulleken a été invité au Parlement pour évoquer le fléau de la malbouffe. Cela fait déjà des années qu'il veut alerter les autorités sur la dangerosité des produits ultra-transformés. Y compris sur la santé, puisqu'ils participent au diabète de type 2, aux maladies cardiaques ou encore aux cancers.

"Une mauvaise alimentation a dépassé le tabac en tant que principale cause de décès dans le monde, affirme-t-il. Et une mauvaise alimentation signifie une alimentation ultra-transformée." Selon lui, si la malbouffe ne crée pas de dépendance comme l'alcool, elle déclenche dans notre cerveau les mêmes ressorts que la cocaïne en ouvrant nos voies de récompense.

Selon le docteur, c'est similaire à la façon dont la cocaïne agit sur le cerveau et peut créer un fort désir de recherche. Une dépendance psychologique induite par la cocaïne donc, mais aussi par les aliments transformés. Un discours appuyé par Max Pemberton, psychiatre au Service national de santé. "Les patients ne semblent tout simplement pas capables d’arrêter de manger des aliments transformés et se sentent hors de contrôle", décrit-il. "Cela n'arrive pas avec d’autres types d’aliments. Les envies peuvent être extrêmes alors que notre cerveau essaie de nous inciter à activer encore et (...)

Lire la suite sur Closer

Régime : ces aliments traîtres à exclure de votre alimentation pour perdre du poids
Florent Pagny face au cancer : "si tu savais…", ce soutien public qui lui donne de la force
TÉMOIGNAGE. “J’ai volé le chat de mon voisin mais est-ce-que ça fait de moi une criminelle ?
Disparitions d’Emile et de Lina : ces affaires liées ? Les enquêteurs main dans la main
Dominique Besnehard : accusé d’agressions sexuelles par deux hommes, "je les ai dragués et ?"