Publicité

Amel et les fauves : dans une jungle d'hommes brille un portrait de femme moderne

Bande-annonce Amel & les fauves - La Vingt-Cinquième Heure
Bande-annonce Amel & les fauves - La Vingt-Cinquième Heure

Après le documentaire Fouledh, remarqué au Festival de Cannes en 2019, le réalisateur tunisien Mehdi Hmili est de retour avec un film fortement inspiré de son expérience... mais surtout de celle de sa mère. Amel & les fauves, portrait de femme moderne et percutant, est à découvrir depuis le 26 avril au cinéma.

Amel est ouvrière dans une usine de Tunis. Elle élève son fils, dont elle est très proche, malgré l'absence de son père et son maigre salaire. Lorsque son patron la met en relation avec un homme d'affaires qui pourrait permettre à son fils d'intégrer le club de football local, elle accepte à contrecoeur.

Après un dîner en tête à tête, l'homme tente d'abuser d'elle alors qu'il la raccompagne, mais l'arrivée soudaine d'agents de police l'arrête juste à temps. Alors qu'elle se croit sauvée, Amel est finalement déclarée coupable d'attentat à la pudeur et d'adultère.

S'en suit le combat acharné pour la justice et la vérité d'une femme seule, lâchée dans la cage aux fauves.

"Ce film, c'est notre histoire."

C'est sur les mots du réalisateur Mehdi Hmili que s'ouvre Amel & les fauves : "Avec ma mère, nous avons vécu dans la honte et souffert dans la peur. Mais plus jamais, maintenant. Ce film, c'est notre histoire."

Lancé par le documentaire Fouledh en 2019, ce nouveau long-métrage n'en n'est pas pour autant un voyage total dans la fiction. Car l'histoire d'Amel s'ancre dans une réalité sociale et politique très concrète dont sa mère et lui ont été les témoins privilégiés. "Ce projet m'est si personnel, sans toutefois être autobiographique, que j'avais besoin de le produire moi-même. [...] La loi en Tunisie est toujours archaïque. Une femme mariée, surprise en compagnie d'un homme dans un espace clos, peut aller en...

Lire la suite


À lire aussi

Entre sexe et sentiments, "99 Moons" dresse un portrait authentique de la génération Tinder
"Je vous annule de mon monde" : Adèle Haenel balance le cinéma français et ses porcs dans "Télérama"
"Il a essayé d'attraper mes seins" : une nouvelle victime présumée de Donald Trump, en procès pour viol, témoigne