Publicité

Amitié, cinéma et pets : ces 5 podcasts sont le remède absolu au spleen

Amitié, cinéma et pets : ces 5 podcasts sont le remède absolu au spleen - Adobe Stock
Amitié, cinéma et pets : ces 5 podcasts sont le remède absolu au spleen - Adobe Stock

Petit coup de déprime, fatigue, mélancolie tenace, ennui ? Si l'un de ces maux vous concerne, rien de mieux qu'un podcast pour retrouver le sourire. On vous a choisi 5 créations radieuses et recommandées pour votre santé mentale. A vos casques.

Dans le métro, le soir au creux de l'oreiller, au déjeuner, ou pour se motiver le matin, le podcast est vite devenu notre hôte sûr. Le binôme nécessaire de nos insomnies, plages de vide et autres instants creux, garantissant en retour divertissement, savoir, réconfort et galéjade. Mais quelles écoutes privilégier ? Voici notre petite sélection parmi les plus éclectiques, inclusives et incarnées. Des podcasts qui font du bien aux oreilles, et au moral.

"Amies" : car l'amitié, c'est important

C'est quoi ? Anaïs Bordages et Marie Telling sont journalistes chez Slate, mais aussi amies. Ensemble, elles se lancent dans de trépidants visionnages thématiques, à chaque saison : la série Twin Peaks, les films d'horreur et les rom coms (les deux en parallèle, pour plus de grand écart façon Van Damme), les "navets ou chefs d'oeuvre". Elles partagent, elles découvrent, elles rient (beaucoup), et surtout : elles en parlent.

Pourquoi on aime : Soyons lucides, la majorité des podcasts ciné en France sont des "podcasts de potes", faits entre amis. Or, ce podcast Slate est le seul à l'assumer : c'est son titre ! On aime l'honnêteté. Bon point. Mais la force de la chose, c'est sa narration. Pour chaque épisode, le duo s'enregistre durant son visionnage du film ou de la série en question. Le décryptage de l'oeuvre est ponctué de ces réactions spontanées - savoureuses lorsqu'il s'agit de films d'horreur blindés de "jumpscare"...

Lire la suite


À lire aussi

Charlotte Gainsbourg est sublime dans cette ode aux daronnes qui "méritent mieux"
Oui, "Bridget Jones" sera de retour ! Mais est-ce une bonne idée ?
"Je dormais chez elle !" : émue, Adèle Exarchopoulos se souvient de Jane Birkin