Publicité

Un ancien Premier ministre néerlandais a recours à une « euthanasie en duo » avec sa femme

Un ancien Premier ministre des Pays-Bas est mort, ce lundi 5 février, aux côtés de sa femme, en ayant recours à une « euthanasie en duo ». Le procédé est de plus en plus demandé aux Pays-Bas.

Un couple qui meurt main dans la main. L'ancien Premier ministre des Pays-Bas Dries Van Agt est mort, ce lundi 5 février, aux côtés de sa femme Eugénie Van Agt-Krekelberg, tous deux âgés de 93 ans. Une mort programmée puisqu’ils avaient choisi d'avoir recours ensemble à l'euthanasie par ailleurs légale dans leur pays. « Le lundi 5 février, Dries van Agt est décédé dans sa ville natale de Nimègue, aux côtés de son épouse bien-aimée Eugénie van Agt-Krekelberg », a annoncé le Rights Forum, un centre de recherche pro-palestinien fondé par l'ancien Premier ministre.

>> Lire aussiPourquoi est-il essentiel de célébrer la mort autrement ? Une spécialiste du deuil nous explique

Demandes individuelles et critères stricts

Une « euthanasie en duo », ce choix est considéré comme très rare aux Pays-Bas, même si les demandes commencent à augmenter en la matière. Les premiers cas d'euthanasie en couple datent de 2020 dans le pays. Au total, ce sont 26 couples qui ont décidé de partir ensemble cette année-là. L’année suivante, on en comptait déjà 32 et l'année d’après 58, ce qui correspond à 5,1% de l'ensemble des décès par euthanasie dans le pays. Une association Expertisecentrum Euthanasie, qui réalise environ 1 000 euthanasies par an aux Pays-Bas, confirme auprès du « Guardian » recevoir des demandes de couples. Mais, une demande aussi spéciale ne peut être examinée que de façon individuelle et selon des critères...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi