Publicité

Anti-âge : 5 erreurs à ne plus commettre avec le rétinol

Ingrédient phare de nos soins préférés, le rétinol, reconnu pour ses propriétés anti-âge et sa capacité à améliorer la texture et l'apparence de la peau, peut être source de confusion et d'erreurs qui compromettent les résultats escomptés.

Il est la star des actifs anti-âge. Et comme toutes les divas, le rétinol possède ses exigences. Pour profiter des bienfaits de cette molécule issue de la famille des rétinoïdes (vitamine A), il est nécessaire de s’adapter à ses règles. Car, mal utilisé, cet allié des peaux matures est inefficace, ou pire encore, peut provoquer des irritations et autres problèmes cutanés. Pour éviter ce phénomène, tour d’horizon des erreurs les plus courantes à ne plus commettre.

Erreur numéro 1 = le mauvais timing

Si certains soins au rétinol sont désormais imaginés pour une utilisation de jour, il est préférable de l’intégrer à notre routine du soir. En effet, cet actif puissant est photosensible. Son action kératolytique affine la peau la rendant plus vulnérables aux UV et donc aux agressions (coup de soleil, tache pigmentaire, etc.). Pour celles et ceux qui souhaiteraient l’utiliser dès le réveil, il est impératif de finir sa routine avec un SPF.

Erreur numéro 2 = succomber à l’excès

Quand un produit fonctionne, l’envie de l’utiliser à outrance nous obsède. Mais, avec le rétinol, plus n’est pas toujours mieux. Une application excessive peut entraîner une irritation cutanée, des rougeurs ou encore des desquamations. « C’est pourquoi on recommande de débuter avec une concentration faible et de l’utiliser un soir sur deux », conseille le Dr. Pomarède, dermatologue et fondatrice du DermaMedicalCenter. Puis, au fur et à mesure...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi