Publicité

Anti-âge, immunité, santé cardiaque : les meilleurs antioxydants à adopter à 40, 50 et 60 ans

On compare souvent les radicaux libres à des agents corrosifs qui nous font "rouiller" chaque jour un peu plus, en attaquant nos cellules. Face à ces molécules, il existe deux systèmes de défense. Une première ligne est produite par l’organisme lui-même, on les appelle les antioxydants endogènes. Elle est complétée par une seconde ligne, indispensable, les antioxydants (exogènes) fournis par l’alimentation. "Les antioxydants sont, certes, de véritables boucliers de protection contre le vieillissement cellulaire, relève le Dr Laure Martinat*, médecin expert en phytothérapie et nutrithérapie, mais il faut aussi penser à diminuer le stress oxydant lié au tabac, à l’alcool, à la "junk-food" et diminuer les situations qui vont générer une l’inflammation chronique tels le stress et les troubles du sommeil".

Elles sont sollicitées en permanence. "Pour se défendre contre les microbes, les globules blancs les arrosent de molécules corrosives et les digèrent. Mais en faisant cela, ils s’endommagent eux-mêmes. Pour protéger les globules blancs de leur autodestruction, les antioxydants sont fondamentaux" souligne le Dr Jean-Paul Curtay. D’autant que ces mêmes globules blancs s’activent dans de nombreuses situations alors qu’il n’y a pas de microbes (notamment dans les maladies inflammatoires).

Sensibilité et récurrence aux infections (rhumes ou rhino-pharyngite fréquents, infections urinaires, éruptions d’herpès…).

On parie sur les vitamines C et E, accompagnées de caroténoïdes, de sélénium (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite