Publicité

Anxiété : quels sont les signes qui doivent pousser à consulter ? Les conseils d'un psychiatre

Au cours de notre vie, il est normal de ressentir de l’anxiété en réponse à un danger ou à une situation stressante. Cette réaction passagère est cependant à différencier des troubles anxieux généralisés, qui font partie des troubles psychiatriques les plus fréquents. Contrairement aux angoisses passagères, l’anxiété pathologique induit des peurs et des inquiétudes intenses, qui s’inscrivent dans la durée et empêchent de vivre.

En fonction des patients, l’anxiété peut prendre différentes formes. Il en existe six sous-types : les troubles généralisés, le trouble panique, les phobies spécifiques, l’agoraphobie, le trouble d’anxiété sociale et le trouble d’anxiété de séparation.

Les troubles anxieux généralisés sont très invalidants. La personne ressent une anxiété permanente et anticipatrice. Par peur qu’il lui arrive quelque chose, le patient préfère s’interdire de sortir de chez lui ou de fréquenter ses proches. Ce type d’anxiété se traduit principalement par un repli sur soi, des peurs irrationnelles ou une incapacité à faire des projets. Des signes physiques peuvent également intervenir comme des troubles digestifs, des insomnies, des maux de tête ou des douleurs. "Il ne faut pas prendre ces manifestations à la légère. L’anxiété des troubles anxieux, comme la tristesse dans la dépression, est souvent banalisée. Concrètement les patients et l’entourage trouvent toujours des éléments contextuels pour expliquer ces émotions. Or même si l’on pense avoir des "raisons" d’être anxieux.se, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite