Publicité

Apnées du sommeil : comment améliorer la qualité du sommeil ?

Les apnées du sommeil peuvent être définies comme des absences de respiration intermittentes au cours du sommeil : les personnes qui en souffrent s’arrêtent parfois de respirer pendant une durée supérieure à dix secondes, et cela de façon répétée toutes les heures (5 fois par heure au minimum). Provoquées par une fermeture des voies aériennes supérieure, elles concernent près d’1 homme sur 4 et 1 femme sur 10 ! Or, elles présentent des risques majeurs pour la santé. "L'apnée obstructive du sommeil peut induire un grand nombre de maladies. Il faut retenir l'hypertension (HTA), l’insuffisance cardiaque, les troubles du rythme, une plus grande fréquence des maladies athéromateuses (infarctus, AVC). Il y a également une plus grande survenue de troubles neurologiques sur le long terme (dépression, démences), une augmentation de la fréquence de certains cancers (colon chez l’homme, du sein chez la femme), la survenue de troubles oculaires (glaucome) et une plus grande fréquence de pertes de densité des tissus osseux (ostéoporose)", explique le Dr Éric Solyom, chirurgien maxillo-facial spécialisé dans le traitement chirurgical de l’apnée obstructive du sommeil, et auteur de l’ouvrage Apnée du sommeil, et si la guérison était possible ? (Ed. Mosaïque -Santé).

Il existe trois grands types de traitement des apnées du sommeil. Premier d’entre eux, un appareil appelé PCC (ventilation à Pression Positive Continue). "Cette aide à la ventilation permet d'insuffler de l'air en pression positive (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite