Un appartement parisien entièrement accessible en fauteuil roulant

Agatha Christophi
·2 min de lecture

Difficile de trouver un appartement accessible et bien agencé pour les personnes à mobilité réduite à Paris, mais Marina Carlos, auteure du livre "Je vais m’arranger : comment le validisme impacte la vie des personnes handicapées", a eu la chance d’en trouver un et a tout mis en oeuvre pour l’aménager à ses besoins et à son goût.

Un appartement parisien entièrement accessible en fauteuil roulant

Il y a cinq ans, Marina Carlos, 32 ans, a aménagé et rendu accessible son appartement situé dans le 11e arrondissement de Paris. Elle a créé un espace cosy et coloré en ayant en tête 3 mots-clés essentiels : accessibilité, sécurité et praticité afin d’y vivre le plus sereinement possible. En effet, elle a réaménagé sa cuisine en surélevant ses produits électroménagers (lave-vaisselle, frigo), en choisissant un four à porte escamotable et en optant pour des accessoires pratiques près du plan de travail. Ce dernier est abaissé et sans rangements pour pouvoir passer le fauteuil roulant et ses jambes en-dessous, afin de cuisiner en toute tranquillité. En ce qui concerne la chambre, Marina Carlos a disposé le lit contre le mur, pour pouvoir faire ses transferts (action de passer de son fauteuil roulant au lit ou vice-versa) en sécurité. De plus, Marina Carlos a souhaité miser pleinement sur la luminosité en choisissant des couleurs douces (rose poudré, beige, bleu pastel…) et du bois clair, afin de donner une impression de grandeur à l’appartement. La jeune femme a également opté sur un agencement minimaliste de ses meubles et objets de décoration.

Marina Carlos : son combat pour l’inclusion

Avec "Je vais m’arranger : comment le validisme impacte la vie des personnes handicapées", auto-publié en juillet dernier, Marina Carlos tente de mettre en lumière la réalité du handicap en France et, notamment, de dénoncer l'oppression systémique des personnes handicapées qui doivent sans cesse s'adapter et trouver des solutions pour vivre de manière autonome, ceci incluant l’accès au logement. Marina, qui cultive un goût particulier pour la décoration, nous emmène donc dans son univers coloré et pétillant.

A LIRE EGALEMENT :